Bouche magique
Bouche magique
Illusion (hallucination)
Niveau : Bard 1, Ens/Mag 2
Composantes : V, G, M
Temps d’incantation : 1 action simple
Portée : courte (7,50 m + 1,50 m/2 niveaux)
Cible : 1 créature ou 1 objet
Durée : permanente jusqu’à utilisation
Jet de sauvegarde : Volonté, annule (objet)
Résistance à la magie : oui (objet)

Ce sort fixe sur la créature ou l’objet choisi une bouche enchantée qui apparaît et délivre un message dès que se produit l’événement spécifié au cours de l’incantation. Ce message ne peut contenir plus de 30 mots. Il doit être déclamé dans une langue parlée par son créateur et peut prendre jusqu’à 10 minutes. La bouche ne peut prononcer d’incantation ou de mot de commande, ni activer le moindre effet magique. Par contre, elle bouge les lèvres en fonction de ce qu’elle dit. Par exemple, placée sur une statue, on pourrait avoir l’impression que celle-ci se met à parler. Cela n’empêche bien évidemment pas de lancer le sort sur un arbre, un rocher, une porte, ou tout autre objet ou créature.
L’illusion est déclenché dès que les conditions spécifiées lors de l’incantation se réalisent. Elles peuvent être aussi simples ou complexes que souhaité, à condition qu’elles soient purement visuelles ou auditives (par exemple : “ Parle dès qu’une humaine d’âge vénérable portant un sac s’assiéra dans la position du lotus à une vingtaine de centimètres de toi. ”). La bouche s’exprime dès qu’elle a l’impression que les conditions se réalisent ; elle peut donc être abusée par un déguisement ou une illusion. L’obscurité naturelle n’empêche pas la réalisation d’une condition visuelle, mais les sorts ténèbres et invisibilité, oui. De même, déplacements silencieux et sorts de silence contrent les conditions auditives. Celles-ci peuvent être liées à des sons courants (bruits de pas, tintement métallique) ou, au contraire, à un mot ou un bruit caractéristique (tel que celui que fait une épingle en tombant, ou quelqu’un criant “ Bouh ! ” à proximité). Notez que les actions ne peuvent servir de condition que si elles sont visibles ou audibles. Par exemple, pour qu’une bouche magique ayant reçu comme instruction “ Parle dès qu’une créature touche la statue ” s’exprime, il faut que la créature en question soit visible. La bouche est incapable de distinguer l’alignement, le niveau, le nombre de dés de vie ou la classe des créatures passant à proximité ; tout au plus peut-elle les déduire en se basant sur leur apparence.
La portée maximale jusqu’à laquelle une condition déclenche l’apparition de la bouche est de 4,50 mètres par niveau, ce qui fait qu’un magicien de niveau 6 pourra ordonner à sa bouche magique de parler si les conditions sont réalisées dans un rayon de 27 mètres. Quelle que soit la portée choisie, la bouche ne répond qu’aux stimuli visuels ou auditifs se manifestant à portée de vue ou d’ouïe.
Il est possible d’user de permanence sur un sort de bouche magique.
Composantes matérielles : un morceau de rayon de miel et 10 po de poudre de jade.