Préparation des sorts de magicien
Le niveau du magicien limite le nombre de sorts qu’il est capable de préparer et de lancer, mais sa valeur d’Intelligence élevée peut lui permettre d’en préparer quelques-uns de plus. Il peut choisir le même sort à plusieurs reprises, mais cela est alors déduit de son total. Pour pouvoir préparer un sort, le magicien doit avoir une valeur d’Intelligence au moins égale à 10 + le niveau du sort.
Le repos. Le magicien ne peut préparer ses sorts qu’après 8 heures de sommeil. Il n’est pas obligé de dormir durant tout ce temps, mais il doit au moins se reposer (déplacement, combat, incantation, utilisation de compétence, conversation et autres tâches un tant soit peu fatigantes lui sont interdits). Si le repos du magicien est interrompu, il lui faut par la suite dormir 1 heure supplémentaire par interruption (de plus, il doit s’être reposé au moins 1 heure juste avant de s’attaquer à la préparation de ses sorts). Même si le personnage n’éprouve jamais le besoin de dormir, il doit tout de même se reposer.
Sorts jetés durant la période de repos. Si un magicien a lancé des sorts récemment, la fatigue mentale qu’il ressent diminue sa capacité à préparer de nouveaux sorts. Quand il prépare ses nouveaux sorts le matin venu, tous ceux qu’il a jetés au cours des 8 dernières heures viennent en déduction de son quota.
Conditions de préparation. Pour pouvoir préparer un sort, le magicien doit bénéficier de suffisamment de calme et de confort pour que sa concentration soit optimale. Il n’a pas besoin de se trouver dans un endroit luxueux, mais il lui faut éviter toute distraction (combat à proximité, bruits importants, etc.). Il lui est également impossible de se concentrer s’il est exposé aux intempéries, s’il subit des dégâts ou s’il rate un jet de sauvegarde. Il ne peut pas préparer le moindre sort s’il n’a pas son grimoire ou si la lumière ambiante ne lui permet pas de lire. Il n’existe qu’une seule exception à cette règle : lecture de la magie, qui peut se préparer même sans grimoire.
Temps de préparation. Après s’être reposé, le magicien doit consulter son grimoire pour préparer les sorts qui l’intéressent. Cela lui prend 1 heure pour préparer l’intégralité des sorts auxquels il a droit. S’il décide de n’en apprendre qu’une partie, le temps nécessaire est réduit en conséquence, mais il ne peut en aucun cas descendre en dessous de 15 minutes, minimum requis pour se mettre dans l’état d’esprit nécessaire à la préparation des sorts.
Sélection des sorts. Tant que le magicien ne prépare pas de sorts, il ne peut lancer que ceux qu’il a préparés précédemment (généralement la veille) et qu’il n’a pas utilisés. S’il lui reste des sorts qu’il n’a pas encore jetés, il peut les abandonner pour en choisir de nouveaux.
Lorsqu’il prépare ses sorts, le magicien peut décider de laisser des emplacements de sorts « vierges », c’est-à- dire des sorts non déterminés. Dans le courant de la journée, il peut recommencer sa préparation aussi souvent qu’il le désire pour remplir ces blancs. Par contre, il lui est impossible d’abandonner un sort au profit d’un autre ou d’utiliser l’emplacement d’un sort qu’il a déjà jeté depuis le début de la journée. Pour ce faire, il doit être frais et dispos, c’est-à-dire avoir bénéficié de ses 8 heures de repos. Tout comme la séance du matin, la préparation supplémentaire exige au moins 15 minutes, voire plus si le personnage avait laissé vierge plus du quart de son quota.
Emplacements de sorts. Les tables des classes de personnage indiquent combien de sorts de chaque niveau le personnage peut jeter en une journée. Il est toujours possible d’utiliser un emplacement de sort de haut niveau pour un sort de plus bas niveau. Notez qu’un mage à l’Intelligence trop basse pour lancer des sorts de tous les niveaux à sa disposition bénéficie tout de même des emplacements de sorts correspondants, mais il doit les utiliser pour des sorts de niveaux inférieurs.
Rétention des sorts préparés. Une fois le sort préparé, le magicien le garde en mémoire jusqu’à ce qu’il le lance ou décide de l’abandonner en faveur d’un autre. Certains objets magiques et pouvoirs spéciaux de monstres peuvent effacer les sorts de l’esprit d’un magicien.
Mort et rétention des sorts. Si le personnage meurt, tous les sorts qu’il avait en mémoire s’effacent automatiquement. Des sorts particulièrement puissants (tels que rappel à la vie, résurrection ou résurrection suprême) permettent de récupérer l’énergie magique en même temps que l’âme du défunt.