Les effets spéciaux
Les effets spéciaux
Nombre d’effets spéciaux sont gérés en fonction de l’école de magie à laquelle le sort est rattaché. Certaines caractéristiques sont indépendantes des écoles de magie.
Attaques. Certains sorts font référence à une situation d’attaque. Toutes les actions de combat offensives, même celles qui n’infligent aucun dégâts sont considérées comme des attaques. Une tentative de renvoi ou de contrôle des morts-vivants est une attaque. Les sorts entrant dans cette catégorie sont ceux qui infligent des dégâts, obligent la cible à effectuer un jet de sauvegarde ou la gênent d’une façon quelconque. Les sorts de convocation de monstres ou d’alliés ne sont pas considérés comme des sorts d’attaque, car ils ne causent aucun mal.
Types de bonus. Les bonus sont répartis en catégories précisant leur nature. Cette précision est extrêmement importante, car dans la grande majorité des cas, deux bonus de même type ne peuvent se cumuler. À l’exception des bonus d’esquive, de la plupart des bonus de circonstances et des bonus raciaux, seul le meilleur bonus fonctionne (voir Combinaison d’effets magiques, ci- après). La même règle s’applique aux malus : un personnage subissant deux malus de même type ne tient compte que du plus important.
Ramener les morts à la vie. Plusieurs sorts ont le pouvoir de ramener les morts à la vie.
Lorsqu’une créature vivante meurt, son âme laisse le corps derrière elle et quitte le plan Matériel, traversant le plan Astral pour se rendre dans le domaine de son dieu. Si la créature ne vénérait aucune divinité, son âme va automatiquement dans le plan correspondant à son alignement. Pour ramener quelqu’un à la vie, il faut donc ranimer son corps, mais aussi aller rechercher son âme.
Perte de niveau. Quiconque revient à la vie perd un niveau d’expérience. Le nombre de PX du personnage tombe à mi-chemin de son nouveau niveau et du suivant (celui qui était le sien avant son décès). Si le personnage se trouvait au niveau 1, il perd 2 points de Constitution à la place.
Cette perte de PX ou de Constitution ne peut être compensée par aucun sort mortel, pas même souhait ou miracle. Un personnage ayant perdu un niveau peut recouvrer celui-ci en repartant à l’aventure pour gagner des PX. Un personnage de niveau 1 au moment de sa mort peut augmenter sa Constitution normalement (aux niveaux 4, 8, 12, 16 et 20) et ainsi retrouver son ancienne valeur.
Empêcher le retour à la vie. Les ennemis des personnages peuvent s’arranger pour que ces derniers ne reviennent jamais d’entre les morts. Le seul fait de conserver la dépouille empêche les camarades du défunt de le récupérer à l’aide de rappel à la vie ou de résurrection. De même, capture d’âme interdit tout retour à la vie tant que l’âme n’a pas été libérée.
Faire revivre quelqu’un qui ne le souhaite pas. Nulle âme ne peut être ramenée à la vie contre son gré. Elle sait automatiquement le nom, l’alignement et le dieu (le cas échéant) de celui qui la rappelle. Si elle le souhaite, elle peut refuser.