Armes naturelles
Les armes naturelles font partie intégrante de la créature qui les possède. Un monstre qui porte une attaque au corps à corps à l’aide d’une arme naturelle est considéré comme armé et ne provoque pas d’attaque d’opportunité. Sa zone de contrôle s’étend sur toutes les cases situées à portée d’allonge.
Quand elle utilise ce type d’armes, une créature ne bénéficie pas d’attaques supplémentaires en raison d’un bonus de base à l’attaque élevé. Le nombre d’attaques qu’elle est capable de porter à l’aide d’armes naturelles dépend simplement du type d’attaque. En général, une créature porte une attaque de morsure, une par griffes ou tentacule, une de cornes, une de dard ou un coup (même si les créatures de taille G dotées de bras ou de membres peuvent porter un coup avec chacun). Reportez-vous à la description de chaque monstre.
Sauf indication contraire, une arme naturelle offre un critique possible sur un résultat naturel de 20 au jet d’attaque.
Quand une créature possède plusieurs armes naturelles, l’une d’elles est l’arme principale (mais il s’agit parfois d’une paire ou d’un ensemble). Les autres sont des armes secondaires.
L’arme principale de la créature apparaît à la ligne consacrée à l’attaque. Elle apparaît également en premier à la ligne réservée à l’attaque à outrance. L’arme naturelle principale d’une créature est son attaque naturelle la plus efficace. Elle découle généralement de sa physiologie, de son entraînement ou de quelque talent inné. L’attaque portée à l’aide de celle- ci exploite le bonus à l’attaque maximal de la créature. Les attaques portées à l’aide d’armes naturelles secondaires sont moins efficaces et subissent un malus de –5 aux jets d’attaque, quel que soit leur nombre (ce malus tombe à –2 si le monstre possède le don Attaques multiples). Ce malus est applicable même si la créature ne porte qu’une attaque à l’aide de l’arme secondaire (que ce soit au titre d’une action d’attaque ou d’une attaque d’opportunité).
Les armes naturelles s’accompagnent d’un type, comme toutes les armes. Voici les plus courants :
Morsure. La créature attaque à l’aide de sa bouche, infligeant des dégâts perforants, tranchants et contondants.
Griffes ou serres. La créature lacère sa victime à l’aide d’un appendice affûté, infligeant des dégâts perforants et tranchants.
Cornes. La créature empale ses adversaires à l’aide d’andouillers, de cornes ou de quelque autre appendice, infligeant des dégâts perforants.
Coup. La créature frappe ses adversaires à l’aide d’un membre, infligeant des dégâts contondants.
Dard. La créature pique à l’aide d’un dard, infligeant des dégâts perforants. Ce type d’attaque inflige généralement des dégâts dus au venin en plus.
Tentacule. La créature bat violemment son adversaire à l’aide d’un puissant tentacule, infligeant des dégâts contondants et parfois perforants.