Momie
graphic
Momie
Mort-vivant de taille M
Dés de vie : 8d12+3 (55 pv)
Initiative : +0
Vitesse de déplacement : 6 m (4 cases)
Classe d’armure : 20 (+10 naturelle), contact 10, pris au dépourvu 20
Attaque de base/lutte : +4/+11
Attaque : coup (+11 corps à corps, 1d6+10 plus putréfaction de momie)
Attaque à outrance : coup (+11 corps à corps, 1d6+10 plus putréfaction de momie)
Espace occupé/allonge : 1,50 m/1,50 m
Attaques spéciales : désespoir, putréfaction de momie
Particularités : mort-vivant, réduction des dégâts (5/–), vision dans le noir (18 m), vulnérabilité au feu
Jets de sauvegarde : Réf +2, Vig +4, Vol +8
Caractéristiques : For 24, Dex 10, Con —, Int 6, Sag 14, Cha 15
Compétences : Déplacement silencieux +7, Détection +8, Discrétion +7, Perception auditive +8
Dons : Robustesse, Vigilance, Vigueur surhumaine Science de l’initiative, Science du critique
Environnement : quelconque
Organisation sociale : solitaire, escouade de gardiens (2–4) ou détachement protecteurs (6–10)
Facteur de puissance : 5
Trésor : normal
Alignement : généralement loyal mauvais
Évolution possible : 9–16 DV (taille M), 17–24 DV (taille G)
Ajustement de niveau :

La momie est un cadavre embaumé et animé grâce à des rituels enseignés par d’anciens dieux du désert dont tout le monde a heureusement oublié le nom.
La plupart des momies mesurent entre 1,50 m et 1,80 m, et pèsent 60 kg environ.
Elles parlent le commun mais y ont rarement recours.

Combat
La momie donne des coups terribles. Sa force physique et sa détermination sans faille en font déjà un terrible adversaire, mais elle possède aussi de nombreux autres pouvoirs.
Désespoir (Sur). Quiconque aperçoit une momie doit réussir un jet de Volonté (DD 16) pour ne pas être paralysé de désespoir pendant 1d4 rounds. Que le jet de sauvegarde soit réussi ou non, la créature ne peut plus être affectée par la vision de cette momie pendant 24 heures. Le DD de sauvegarde est lié au Charisme.
Putréfaction de momie (Sur). Maladie surnaturelle ; coup, jet de Vigueur (DD 16), temps d’incubation, 1 minute ; effet : affaiblissements temporaires de 1d6 points de Con et 1d6 points de Cha. Le DD de sauvegarde est lié au Charisme.
Contrairement aux maladies normales, celle-ci se poursuit jusqu’à ce que le malade meure (en tombant à 0 de Constitution) ou soit soigné comme cela est décrit ci- dessous.
La putréfaction de momie est une puissante malédiction, pas une maladie naturelle. Tout personnage tentant de lancer une invocation (guérison) sur une créature frappée par ce mal doit réussir un test de niveau de lanceur de sorts (DD 20) sans quoi le sort n’a aucun effet.
Pour soigner la putréfaction, il faut briser la malédiction à l’aide d’une annulation d’enchantement ou d’une délivrance de la malédictions  (test de niveau de lanceur de sorts, DD 20), après quoi il n’est plus nécessaire d’effectuer de test de niveau de lanceur de sorts pour lancer des sorts de guérison sur la victime. En outre, ce mal peut être soigné comme n’importe quelle maladie normale.
Si le malade succombe, son corps pourrit très rapidement et se transforme en sable et en poussière emportés au premier coup de vent.