Liche
graphic
Liche
Les liches sont des lanceurs de sorts morts-vivants, principalement des magiciens ou des ensorceleurs, mais aussi des prêtres, qui ont fait appel à leur magie pour vaincre la mort.
La liche prend la forme d’un humanoïde décharné, dont la peau flétrie est horriblement tirée sur ses os proéminents. Ses yeux se sont décomposés depuis longtemps, mais un feu écarlate brille au fond de ses orbites vides.
La liche parle le commun plus toute autre langue qu’elle connaissait de son vivant.

Création de liche
L’archétype acquis « liche » peut être ajouté à n’importe quel humanoïde (appelé ci- après la « créature de base »), pour peu que ce dernier soit capable de créer le phylactère requis (voir plus bas). Il existe d’autres types de liches, comme les dragons, mais ils exploitent d’autres archétypes.
La liche conserve les caractéristiques et les pouvoirs spéciaux de la créature de base, exception faite de ce qui suit.
Taille et type. Le type de la créature devient mort-vivant. Ne recalculez pas le bonus de base  à l’attaque, les jets de sauvegarde et les points de compétence. La taille reste inchangée.
Dés de vie. Les dés de vie actuels et à venir deviennent des d12.
Classe d’armure. La liche acquiert un bonus d’armure naturelle de +5 (ou conserve l’armure naturelle du personnage si celle-ci est supérieure).
Attaque. L’attaque de contact de la liche est utilisable 1 fois par round. Si la créature de base est capable de se servir d’armes, elle conserve cette capacité. Une créature dotée d’armes naturelles les conserve également. Une liche qui combat à mains nues compte sur son attaque de contact ou sur son arme naturelle principale (le cas échéant). Enfin, une liche armée utilise son attaque de contact ou l’arme en question, au choix.
Attaque à outrance. Une liche qui combat à mains nues compte sur son attaque de contact (voir ci-dessus) ou sur ses armes naturelles (le cas échéant). Si elle est armée, elle utilise généralement son arme en guise d’attaque principale, son contact prenant la place d’attaque secondaire naturelle, du moins si elle a la possibilité de la porter (main libre ou arme naturelle utilisable dans le cadre d’une attaque secondaire).
Dégâts. Si la liche ne possède pas d’attaque naturelle, elle gagne une attaque de contact qui exploite l’énergie négative pour infliger 1d8+5 points de dégâts aux créatures vivantes (un jet de Volonté, assorti d’un DD égal à 10 + 1/2 DV de la liche + son modificateur de Charisme, réduit ce total de moitié). Si elle possède des attaques naturelles, elle peut les utiliser ou se servir de celles du statut de liche, au choix. Si elle a recours a une arme naturelle, celle-ci inflige 1d8+5 points de dégâts supplémentaires.
Attaques spéciales. La liche conserve toutes les attaques spéciales du personnage et gagne les suivantes. Sauf indication contraire, le DD des jets de sauvegarde est égal à 10 + 1/2 DV de la liche + son modificateur de Charisme.
Aura de terreur (Sur). La liche est toujours entourée d’une aura de Mal et de mort. Toute créature de moins de 5 DV se trouvant dans un rayon de 18 mètres et regardant le mort-vivant doit réussir un jet de Volonté pour ne pas être affectée par l’équivalent du sort terreur, lancé comme par un ensorceleur du niveau de la liche. Si la créature réussit son jet de sauvegarde, l’aura de terreur de cette même liche ne peut plus l’affecter pendant 24 heures.
Contact paralysant (Sur). Toute créature vivante touchée par l’attaque de contact de la liche doit réussir un jet de Vigueur pour ne pas se retrouver paralysée de façon permanente. Délivrance de la paralysie libère la victime, de même que tout sort permettant de se débarrasser d’une malédiction (voir le sort du même nom). L’effet de ce pouvoir ne peut pas être dissipé. Toute créature paralysée par une liche semble morte, mais un test de Détection (DD 20) ou de Premiers secours (DD 15) réussi révèle qu’elle respire encore.
Sorts. La liche peut lancer les mêmes sorts que de son vivant.
Particularités. La liche conserve toutes les particularités de la créature de base, auxquelles viennent s’ajouter les suivantes.
Immunités (Ext). La liche est immunisée contre le froid, l’électricité, la métamorphose (bien qu’elle puisse en user sur elle-même) et les effets mentaux.
Réduction des dégâts (Sur). Le corps de ce mort-vivant est particulièrement résistant, ce qui lui confère une réduction des dégâts de (15/contondant et magie). Ses armes naturelles sont considérées comme des armes magiques pour ce qui est de vaincre la réduction des dégâts de ses adversaires.
Résistance au renvoi des morts-vivants (Ext). La liche bénéficie d’une résistance de +4 au renvoi des morts- vivants.
Caractéristiques. La liche gagne les bonus suivants : Int +2, Sag +2 et Cha +2. Comme tous les morts-vivants, elle n’a pas de valeur de Constitution.
Compétences. Elle bénéficie d’un bonus racial de +8 aux tests de Déplacement silencieux, Détection, Discrétion, Fouille, Perception auditive et Psychologie. Sinon, comme la créature de base.
Organisation sociale. Solitaire ou groupe mixte (1 liche, 2–4 vampires et 5–8 vampiriens).
Facteur de puissance. Comme la créature de base +2.
Trésor. Pièces normales, biens précieux normaux (x2), objets normaux (x2).
Alignement. Toujours mauvais.
Évolution possible. Par une classe de personnage.
Ajustement de niveau. Comme la créature de base +4.

Personnages liches
La transformation en liche est totalement malfaisante et ne peut être effectuée qu’avec l’accord du sujet. Le personnage conserve les pouvoirs et aptitudes de classe qui étaient les siens de son vivant.

Le phylactère
Le processus de transformation en liche nécessite la fabrication d’un phylactère magique à l’intérieur duquel le mort-vivant conservera son énergie vitale. Tant que le phylactère n’a pas été localisé et détruit, la liche revient à son semblant de vie 1d10 jours après sa mort apparente.
Chaque liche doit fabriquer son propre phylactère, ce qui requiert le don Création d’objets merveilleux. Le personnage doit être un lanceur de sorts de niveau 11 ou plus. La fabrication du phylactère coûte 120 000 po et nécessite le sacrifice de 4 800 PX. Une fois achevé, l’objet a un niveau de lanceur de sorts égal au niveau de son créateur (au moment où il a été fabriqué).
Le plus souvent, le phylactère prend la forme d’une boîte métallique au couvercle scellé contenant des bandelettes de papier sur lesquelles ont été transcrites des incantations magiques. Les caractéristiques du phylactère sont les suivantes : taille TP, 20 en solidité, 40 points de résistance, DD de 40 pour le casser. Certaines liches préfèrent conserver leur énergie vitale dans un anneau, une amulette ou un autre objet similaire, qui prend également le nom de phylactère.