Chien esquiveur
graphic
Créature magique de taille M
Dés de vie : 4d10 (22 pv)
Initiative : +3
Vitesse de déplacement : 12 m (8 cases)
Classe d’armure : 16 (+3 Dex, +3 naturelle), contact 13, pris au dépourvu 13
Attaque de base/lutte : +4/+4
Attaque : morsure (+4 corps à corps, 1d6)
Attaque à outrance : morsure (+4 corps à corps, 1d6)
Espace occupé/allonge : 1,50 m/1,50 m
Attaques spéciales :
Jets de sauvegarde : Réf +7, Vig +4, Vol +4
Caractéristiques : For 10, Dex 17, Con 10, Int 10, Sag 13, Cha 11
Compétences : Détection +5, Discrétion +3, Perception auditive +5, Psychologie +3, Survie +4
Environnement : plaines tempérées
Organisation sociale : solitaire, paire ou meute (7–16)
Facteur de puissance : 2
Trésor : aucun
Alignement : toujours loyal bon
Évolution possible : 5–7 DV (taille M), 8–12 DV (taille G)
Ajustement de niveau : +2 (compagnon d’armes)
Le chien esquiveur est un canidé intelligent doté de facultés de téléportation limitées.
Les chiens esquiveurs parlent leur propre langue, un mélange élaboré d’aboiements, de jappements et de grognements permettant de transmettre des informations complexes.

Combat
Les chiens esquiveurs chassent en meute. Ils se téléportent apparemment au hasard jusqu’à encercler leur proie, ce qui leur permet à certains d’entre eux de la prendre en tenaille.
Clignotement (Sur). À volonté, le chien esquiveur peut utiliser l’équivalent du sort clignotement (niveau 8 de lanceur de sorts). Une action libre lui suffit pour invoquer cet effet ou y mettre un terme.
Porte dimensionnelle (Sur). Une fois par round et par une action libre, le chien esquiveur peut se téléporter comme s’il utilisait le sort porte dimensionnelle (niveau 8 de lanceur de sorts). Ce pouvoir ne lui permet pas d’emmener quoi que ce soit avec lui. Il ne réapparaît jamais à l’intérieur d’un solide et peut attaquer dès qu’il se matérialise, sans période de désorientation.