Belette sanguinaire
Animal de taille M
Dés de vie : 3d8 (13 pv)
Initiative : +4
Vitesse de déplacement : 12 m (8 cases)
Classe d’armure : 16 (+4 Dex, +2 naturelle), contact 14, pris au dépourvu 12
Attaque de base/lutte : +2/+4
Attaque : morsure (+6 corps à corps, 1d6+3)
Attaque à outrance : morsure (+6 corps à corps, 1d6+3)
Espace occupé/allonge : 1,50 m/1,50 m
Attaques spéciales : absorption de sang, fixation
Particularités : odorat, vision nocturne
Jets de sauvegarde : Réf +7, Vig +3, Vol +4
Caractéristiques : For 14, Dex 19, Con 10, Int 2, Sag 12, Cha 11
Compétences : Déplacement silencieux +10, Détection +5, Discrétion +9
Environnement : collines tempérées
Organisation sociale : solitaire ou paire
Facteur de puissance : 2
Trésor : aucun
Alignement : toujours neutre
Évolution possible : 4–6 DV (taille G), 7–9 DV (taille TG)
Ajustement de niveau :

Ce prédateur peut faire près de 3 mètres de long pour un poids avoisinant les 350 kg.

Combat
Elle traque ses proies de nuit et se jette sur elles avec férocité pour les mordre et les lacérer de ses griffes.
Absorption de sang (Ext). Tant que la belette sanguinaire reste accrochée à sa proie, elle pompe son sang, lui infligeant du même coup un affaiblissement temporaire de 1d4 points de Constitution par round.
Fixation (Ext). Si la belette sanguinaire parvient à mordre son adversaire, elle refuse par la suite de le lâcher. Dans cette situation, elle perd son bonus de Dextérité à la CA (cette dernière tombe donc à 12).
Il est possible de lutter avec une belette sanguinaire fixée ou de la frapper avec une arme. Pour la détacher lors d’une lutte, il faut réussir une immobilisation.