Caractéristiques d'altération
Caractéristiques d’altération. Cette caractéristique indique dans quelle mesure il est possible de modifier la nature même du plan. Certains plans réagissent aux pensées conscientes, alors que d’autres ne peuvent être manipulés que par de très puissantes créatures. Enfin, d’autres sont sensibles aux effets physiques et magiques.
Altération normale. Ces plans constituent la norme. Les objets restent en place (et restent ce qu’ils sont), sauf quand on les affecte par le biais d’une force physique ou de magie. Dans un plan altérable, il est possible de modifier l’environnement de manière tangible.
Altération aléatoire. Les plans dotés de cette caractéristique changent si fréquemment qu’il est difficile d’y trouver une région stable. De tels plans ont des réactions démesurées face à des sorts, à des pensées ou à la volonté. D’autres changent sans raison connue.
Altération magique. Des sorts précis parviennent à altérer le tissu primaire de ces plans.
Altération divine. Certains êtres (des dieux et autres entités dotées d’une puissance incommensurable) ont le pouvoir d’altérer les objets, les créatures et le paysage de ce type de plan. Des personnages ordinaires auront le sentiment que ces lieux sont semblables à des plans normalement altérables en ce sens que les sorts et la force physique sont capables de les affecter. Mais les dieux ont, d’un simple claquement de doigts, le pouvoir de modifier ces endroits selon leur bon plaisir, se créant ainsi de vastes royaumes.
Altération impossible. Ces plans sont immuables. Les visiteurs ne sauraient affecter les êtres y vivant, ni les possessions de ces derniers d’ailleurs. Tout sort visant un habitant du plan n’a aucun effet, sauf s’il est possible de passer outre la nature inaltérable de celui-ci. Néanmoins, les sorts lancés avant que l’on ne soit entré dans le plan font effet normalement.
Pour déplacer ne serait-ce qu’un objet non porté au sein d’un plan inaltérable, il faut réussir un test de Force (DD 16). De leur côté, les objets particulièrement lourds ne peuvent être déplacés.
Altération consciente. Ces plans réagissent à la moindre pensée – celle du plan lui-même en l’occurrence. Les voyageurs réaliseront que le paysage change au fil de ce que pense d’eux le plan même. Qu’il devienne avenant ou inhospitalier dépend donc de sa réaction à leur égard.