La faim et la soif
La faim et la soif
Les aventuriers peuvent se retrouver sans rien à boire ou à manger. Sous un climat tempéré, un individu de taille moyenne a besoin de quatre litres d’eau et de cinq cents grammes de nourriture par jour (deux fois moins pour un personnage de taille P). S’il fait très chaud, il faut compter deux à trois fois plus d’eau pour éviter la déshydratation.
Un personnage peut se passer d’eau pendant une journée entière plus une heure par point de Constitution. Au-delà, il doit réussir un test de Constitution par heure (DD 10, +1 par test effectué au préalable) sous peine de subir 1d6 points de dégâts non-létaux à chaque fois.
Il est également possible de se passer de nourriture pendant trois jours, même si cela est de plus en plus difficilement supportable. Passé ce délai, le personnage doit réussir un test de Constitution par jour (DD 10, +1 par test effectué au préalable). En cas d’échec, il subit 1d6 points de dégâts non-létaux à chaque fois.
Un aventurier subissant des dégâts non-létaux en raison d’un manque de nourriture ou d’eau est automatiquement fatigué (voir la partie précédente). Ces dégâts non-létaux ne peuvent pas être soignés tant que le personnage n’a pas bu ou mangé, selon le cas de figure. Même les sorts curatifs ne peuvent rien pour lui.