Renvoi (intimidation) des morts-vivants
Les prêtres bons et certains prêtres neutres, ainsi que les paladins, sont capables de canaliser suffisamment d’énergie positive pour repousser ou détruire les morts-vivants. Quant aux prêtres mauvais et aux autres prêtres neutres, eux canalisent l’énergie négative, grâce à laquelle ils peuvent intimider ou contrôler les morts-vivants, voire augmenter leur moral. Quel que soit l’effet exact, le terme général pour cette activité est le renvoi des morts- vivants. Lorsqu’un personnage tente d’exercer son pouvoir divin sur les créatures mortes-vivantes, il fait un test de renvoi des morts-vivants.

Test de renvoi des morts-vivants
Le renvoi des morts-vivants est un pouvoir surnaturel qu’un personnage peut utiliser avec une action simple. Ce faisant, il ne s’expose à aucune attaque d’opportunité. Il doit brandir son symbole sacré dans la direction des morts- vivants à affecter, ce qui est considéré comme une attaque.
Nombre d’utilisations quotidiennes. Chaque jour, le personnage peut faire appel à ce pouvoir un nombre de fois égal à 3 + son modificateur de Charisme. Il peut augmenter ce quota en choisissant le don Emprise sur les morts- vivants.
Portée. Les morts-vivants les plus proches sont affectés les premiers. Le pouvoir a une portée maximale de 18 mètres. Il est impossible de repousser les morts-vivants bénéficiant d’un abri total par rapport au personnage. Une ligne de mire n’est pas nécessaire, mais une ligne d’effet dégagée doit exister entre le personnage et chaque créature qu’il affecte.
Test de renvoi des morts-vivants. La première chose à faire est d’effectuer un test de renvoi pour déterminer quel type de morts-vivants est affecté. Il s’agit en fait d’un test de Charisme (1d20 + modificateur de Charisme). La Table : renvoi des morts-vivants indique le nombre de DV des morts- vivants que le personnage peut affecter en fonction de son niveau. Sa tentative de renvoi reste sans effet contre les morts- vivants ayant davantage de DV que ce que la table l’autorise à affecter.
Jet d’efficacité du renvoi des morts-vivants. Si le résultat du test de renvoi permet d’affecter un ou plusieurs morts-vivants compris dans un rayon de 18 mètres, le personnage effectue un jet d’efficacité du renvoi des morts- vivants (2d6 + son niveau de prêtre + son modificateur de Charisme) pour déterminer le nombre de DV de morts- vivants qu’il affecte.
Si la valeur de Charisme du personnage est moyenne ou faible, il est possible (bien que cela ne soit pas courant) d’obtenir un résultat de renvoi inférieur à celui qu’indique la Table : renvoi des morts-vivants.
Les morts-vivants déjà affectés, mais se trouvant encore à portée, ne comptent plus. Si le personnage utilise une seconde fois son pouvoir, il ne gaspille pas son énergie à les repousser ou à les intimider de nouveau.
Effet et durée du renvoi. Les morts-vivants repoussés fuient aussi vite que possible, pendant 1 minute (10 rounds). Si toute retraite leur est coupée, ils se recroquevillent, ce qui offre un bonus de +2 au jet d’attaque à quiconque décide de les frapper. Par contre, il suffit que le prêtre s’approche à moins de 3 mètres d’eux pour qu’ils se remettent à agir normalement (si le personnage se trouve déjà à moins de 3 mètres d’eux, il ne les affecte en rien, mais l’effet du renvoi se dissipe s’il s’approche un tant soit peu d’eux). Le prêtre peut attaquer les morts- vivants à distance (tant qu’il n’approche pas à moins de 3 mètres) et n’importe qui d’autre peut les affronter au contact sans qu’ils recommencent à agir normalement.
Destruction des morts-vivants. Si le niveau du prêtre est au moins deux fois supérieur au nombre de DV des morts- vivants qu’il affecte, ceux qu’il devrait repousser sont automatiquement détruits.

Tableau : renvoi des morts-vivants
Résultat du test de renvoi
DV maximaux des morts-vivants affectés
0 ou moins
Niveau du prêtre –4
1–3
Niveau du prêtre –3
4–6
Niveau du prêtre –2
7–9
Niveau du prêtre –1
10–12
Niveau du prêtre
13–15
Niveau du prêtre +1
16–18
Niveau du prêtre +2
19–21
Niveau du prêtre +3
22 et plus
Niveau du prêtre +4

Prêtres mauvais et morts-vivants
Les prêtres malfaisants canalisent l’énergie négative, ce qui leur permet d’intimider ou de contrôler les morts- vivants plutôt que de les repousser ou de les détruire. La procédure est la même ; quand les dés indiquent que les morts- vivants sont renvoyés, ils sont en réalité intimidés, et ceux qui devraient être détruits tombent sous la coupe du prêtre.
Intimidation. Un mort-vivant intimidé se recroqueville aussitôt sur lui-même, ce qui confère un bonus de +2 à quiconque décide de l’attaquer. L’effet dure 1 minute (10 rounds).
Contrôle. Un mort-vivant contrôlé est totalement aux ordres du prêtre, lequel peut lui donner des instructions mentales au prix d’une action simple. Un prêtre d’alignement mauvais ne peut contrôler qu’un nombre de morts- vivants dont les DV cumulés ne dépassent pas son niveau. Il peut relâcher son emprise sur certains afin d’en contrôler d’autres.
Dissipation d’une tentative de renvoi. Un prêtre mauvais peut canaliser de l’énergie négative pour contrer une tentative de renvoi de morts-vivants effectuée par un prêtre d’alignement bon (on parle alors de dissipation, car l’énergie négative dissipe l’énergie positive canalisée par le prêtre bon). Le prêtre maléfique joue un test de renvoi normal. S’il obtient un résultat supérieur ou égal à celui du test de renvoi de son homologue d’alignement bon, les morts-vivants affectés ne sont plus repoussés. Le prêtre mauvais jette 2d6 + niveau + modificateur de Charisme pour voir combien de morts-vivants il peut libérer de l’emprise du prêtre bon.
Augmentation du moral des morts-vivants. Un prêtre maléfique peut augmenter le moral des morts- vivants à l’avance, ce qui leur confère une plus grande résistance contre les tests de renvoi. Il effectue un test d’intimidation normal, le résultat indiqué par la Table : renvoi des morts-vivants donnant le nombre de DV virtuels des morts- vivants affectés (contre les tentatives de renvoi) tant que dure cet effet (à condition d’être supérieur aux DV réels des morts- vivants). Cet effet dure 1 minute (10 rounds).

Prêtres neutres et morts-vivants
Les prêtres qui ne sont ni bons ni mauvais ont le choix entre repousser les morts-vivants et les intimider, mais ils doivent se décider en début de carrière. Le choix intervient lors de la création du personnage, et il est irrévocable.
Même si le personnage est neutre, canaliser de l’énergie positive est un acte bon, et inversement pour ce qui est de l’énergie négative.

Paladins et morts-vivants
Comme les prêtres, les paladins peuvent repousser les morts-vivants, mais avec trois niveaux de moins. Cela signifie qu’ils obtiennent ce pouvoir au niveau 4, et qu’ils sont alors considérés comme des prêtres de niveau 1 quand ils s’en servent.

Renvoi d’autres créatures
Certains prêtres ont le pouvoir de repousser d’autres créatures que les morts-vivants. Le test de renvoi est alors joué normalement.