Renversement
Renversement
On peut essayer de renverser son adversaire par une action simple effectuée au cours d’un déplacement. (Il est normalement impossible d’effectuer une action simple au cours d’un déplacement, le renversement est une exception.) Ce type d’attaque vise à bousculer l’adversaire afin de traverser l’espace qu’il occupe et de poursuivre son déplacement. La cible doit au maximum avoir une catégorie de taille de plus que le personnage. Une seule tentative de renversement est possible par round.
Un personnage qui tente un renversement doit suivre les étapes suivantes.
Étape 1 : attaque d’opportunité. Puisque le personnage doit pénétrer dans l’espace occupé par le défenseur, il provoque une attaque d’opportunité de sa part.
Étape 2 : le défenseur évite ? Le défenseur a alors le choix d’éviter l’assaut ou de tenter de le bloquer. S’il l’évite, il ne subit aucun autre effet. Si le personnage effectuait une charge, il peut continuer à avancer. (Un personnage peut toujours traverser l’espace occupé par un adversaire si celui-ci le laisse passer.) Dans tous les cas, la tentative de renversement ne compte pas comme une des actions du tour du personnage (mis à part pour le mouvement nécessaire pour pénétrer dans la case de l’adversaire). Si le défenseur décide de bloquer, voir l’étape 3.
Étape 3 : le défenseur bloque ? Si le défenseur essaye de bloquer le personnage, celui-ci doit effectuer un test de Force opposé par un test de Force ou de Dextérité du défenseur (selon le meilleur modificateur). Ils bénéficient chacun d’un bonus de +4 pour chaque catégorie de taille supérieure à la taille M, ou d’un malus de –4 par catégorie de taille inférieure à M. Si le personnage tente son renversement dans le cadre d’une charge, il bénéficie d’un bonus de +2. Quant à la cible, elle gagne un bonus de stabilité de +4 si elle a plus de deux jambes ou si elle est particulièrement difficile à déplacer (comme un nain). Si le personnage l’emporte, le défenseur tombe à la renverse. Par contre, si le défenseur remporte le test, il effectue immédiatement un test de Force opposé par un test de Force ou de Dextérité du personnage, avec les mêmes modificateurs dépendant de la taille que précédemment (mais pas les autres modificateurs). S’il remporte ce test, le personnage tombe à terre.
Étape 4 : conséquences. Si le personnage réussit à renverser son adversaire, il continue son déplacement normalement. Par contre, si c’est le personnage qui se fait renverser, il doit reculer de 1,50 mètre dans la direction d’où il vient et y tombe à la renverse, ce qui achève son mouvement. Si le personnage échoue, mais ne se fait pas renverser, il recule de 1,50 mètre dans la direction d’où il vient, ce qui finit son mouvement. Si cet espace est occupé, il y tombe automatiquement à la renverse.
Science du renversement. La cible d’un personnage possédant le don Science du renversement ne peut choisir de l’éviter et doit absolument le bloquer.
Renversement monté (piétinement). Lors d’une tentative de renversement monté, la monture du personnage effectue le test de Force qui détermine le succès ou l’échec du renversement (et on prend sa taille en compte plutôt que celle du cavalier). Si le personnage possède le don Piétinement, le défenseur ne peut choisir de l’éviter, et en cas de renversement réussi, la monture du personnage peut porter un coup de sabot.