Bousculade
Bousculade
Il est possible de tenter une bousculade par une action simple (une attaque) ou dans le cadre d’une charge (voir Charge, ci-dessous). Cette manœuvre a pour but de repousser l’adversaire plutôt que de lui infliger des dégâts. On ne peut bousculer un ennemi que s’il fait au maximum une catégorie de taille de plus que soi.
Amorcer une bousculade. Le personnage doit commencer par entrer dans l’espace de sa cible, ce qui l’expose à une attaque d’opportunité de la part de cette dernière, ainsi que de tous les autres adversaires qui le menacent. (Si le personnage possède le don Science de la bousculade, il ne provoque pas d’attaque d’opportunité de la part de sa cible.) Dans ce cas de figure bien précis, toute attaque d’opportunité effectuée par quelqu’un d’autre que la cible a 25 % de toucher cette dernière à la place du personnage (de la même manière, toute attaque d’opportunité visant la cible et tentée par un compagnon du personnage a 25 % de chances de toucher celui-ci). On joue d’abord le jet d’attaque avant de déterminer qui risque d’être touché.
Une fois les attaques d’opportunité résolues, le personnage et la cible jouent un test de Force opposé, chacun bénéficiant d’un bonus de +4 pour chaque catégorie de taille supérieure à la taille M (ou devant s’accommoder d’un malus de –4 par catégorie de taille inférieure). Si le personnage tente sa bousculade dans le cadre d’une charge, il bénéficie d’un bonus de +2. Quant à la cible, elle gagne un bonus de stabilité de +4 si elle a plus de deux jambes ou si elle particulièrement difficile à déplacer (comme un nain).
Résultat de la bousculade. Si le personnage remporte le test de Force opposé, il repousse sa cible sur 1,50 mètre. S’il décide de l’accompagner, il le repousse de 1,50 mètre supplémentaire par 5 points qu’il a obtenu au-dessus du test de Force adverse. Notez que, quel que soit le résultat du test de Force opposé, le personnage ne peut en aucun cas dépasser la distance de déplacement qui lui est allouée pour le round. (Si la cible recule, elle s’expose à des attaques d’opportunité, de même que le personnage qui l’accompagne dans son mouvement pour la repousser plus loin encore. À noter que seuls les intervenants extérieurs peuvent porter une attaque d’opportunité, pas le personnage ou sa cible.)
Si l’aventurier rate son test de Force opposé, c’est lui qui est repoussé sur 1,50 mètre. Si l’espace dans lequel il revient est occupé, il tombe à la renverse et se retrouve à terre.