Attaque d'opportunité
Les attaques d’opportunité
Il arrive qu’un combattant au corps à corps baisse sa garde. Dans ce cas, ses adversaires directs peuvent en profiter pour porter une attaque en plus que leur quota normal : c’est une attaque d’opportunité.
Espace contrôlé. Un personnage contrôle la zone (ou l’espace) dans laquelle il est capable de faire des attaques de corps à corps et ce même si ce n’est pas à lui d’agir. En règle générale, l’espace contrôlé est constitué des cases adjacentes au personnage (en incluant les diagonales). Si l’un des adversaires du personnage accomplit certaines actions dans cette zone, il s’expose à une attaque d’opportunité de la part de l’aventurier. Un personnage ne portant pas d’arme ne peut normalement pas contrôler les cases environnantes et ne peut donc pas porter d’attaques d’opportunité.
Armes à allonge. La plupart des créatures de taille M ou plus petites ont une allonge de 1,50 mètre seulement. Cela signifie qu’elles ne peuvent frapper leurs ennemis que s’ils sont à 1,50 mètre (une case) ou moins d’eux. Néanmoins, une créature de taille P ou M qui utilise une arme à allonge contrôle plus de cases qu’avec une autre arme. De plus, la plupart des créatures de taille G ou plus grandes ont une allonge de 3 mètres ou plus.
Actions provoquant une attaque d’opportunité. Deux types d’actions provoquent généralement des attaques d’opportunité : se déplacer hors d’une case contrôlée et entreprendre certaines actions dans une case contrôlée.
Déplacement. Le fait de sortir d’une case contrôlée (mais pas d’y entrer) provoque généralement une attaque d’opportunité. Toutefois, deux méthodes courantes permettent d’éviter cette attaque : le pas de placement de 1,50 mètre et l’action de retraite (voir ci-dessous).
Actions déconcentrantes. Certaines actions exposent à une attaque d’opportunité lorsqu’on les effectue dans une case contrôlée par un ennemi, car elles obligent le personnage à porter son attention ailleurs que sur la bataille en cours. La Table : actions en combat fait la liste de la plupart des actions se traduisant par une attaque d’opportunité adverse.
Rappelez-vous que même les actions qui provoquent habituellement des attaques d’opportunité peuvent avoir des exceptions à cette règle.
Porter une attaque d’opportunité. Une attaque d’opportunité est une attaque de corps à corps normale, si ce n’est qu’on ne peut en placer qu’une seule par round au maximum. Porter une attaque d’opportunité n’est pas obligatoire, on peut laisser passer la possibilité de porter une telle attaque.
À partir d’un certain niveau, les personnages gagnent de nouvelles attaques de corps à corps (nécessitant l’action d’attaque à outrance), mais avec un bonus de base diminué. L’attaque d’opportunité, elle, s’effectue toujours avec le bonus à l’attaque normal, et ce même si le personnage a déjà attaqué au cours du round.
Une attaque d’opportunité “ interrompt ” le cours habituel des actions du round. Lorsqu’un personnage provoque des attaques d’opportunité, elles sont résolues immédiatement, puis l’on reprend le tour de jeu du personnage s’il a provoqué une attaque d’opportunité au milieu de son round, ou on passe au suivant s’il l’avait fini.
Attaques réflexes et attaques d’opportunité multiples. Le don Attaques réflexes permet de porter, au cours d’un round, un nombre d’attaques d’opportunité égal à 1 + modificateur de Dextérité du personnage. Cela ne permet toutefois pas de porter plus d’une attaque pour la même opportunité, mais si le même adversaire provoque une attaque d’opportunité à deux occasions différentes, le personnage peut alors porter deux attaques d’opportunité distinctes, une pour chaque opportunité. Sortir de plus d’une case contrôlée par un personnage ne compte que comme une seule opportunité. Toutes ces attaques s’effectuent avec le bonus de base maximal.