Dégâts
Dégâts
Toute attaque réussie à l’aide d’une arme inflige des dégâts correspondant au type d’arme utilisée (voir la Table : armes). Les bonus aux jets de dégâts des armes s’appliquent aussi aux attaques à mains nues et aux armes naturelles (griffes, gueule, etc.).
Les dégâts sont retranchés du total actuel de points de vie de la cible.
Dégâts minimaux des armes. Quels que soient les malus appliqués aux dégâts infligés, ceux-ci se montent toujours au moins à 1 point pour une attaque réussie.
Bonus de Force. À chaque coup au but, on applique son modificateur de Force aux dégâts infligés par une arme de corps à corps ou de jet (ou une fronde). Si le personnage a un malus de Force (pas un bonus), celui- ci s’applique également aux dégâts qu’il occasionne avec un arc ordinaire, mais pas avec un arc composite.
Arme utilisée dans la main non directrice. Lorsque le personnage touche avec l’arme qu’il utilise dans sa main non directrice (la main gauche pour un droitier), il n’ajoute que la moitié de son bonus de Force aux dégâts infligés.
Arme à deux mains. Si le personnage utilise une arme à deux mains, il ajoute une fois et demie son bonus normal (un bonus de +2 deviendra donc +3). Néanmoins, les armes légères ne bénéficient pas de ce bonus quand on les utilise à deux mains.
Multiplication des dégâts. Il arrive qu’il faille multiplier les dégâts par un facteur donné, comme par exemple lors d’un coup critique. Dans ce cas, on joue les dés à plusieurs reprises (en ajoutant chaque fois les modificateurs correspondants) et on totalise le résultat. Note : quand on multiplie des dégâts à plusieurs reprises, chaque multiplicateur est calculé à partir des dégâts de base, et non du multiplicateur précédent.
Exception. Les bonus aux dégâts exprimés sous la forme de dés supplémentaires (attaque sournoise, épée de feu) ne sont pas multipliés en cas de coup critique.
Dégâts aux caractéristiques. Certaines créatures et certains sorts affaiblissent temporairement les caractéristiques.