Création d'objets magiques
La création d’objets magiques est un art difficile qui exige des dons, de l’argent, du temps et le sacrifice d’une part de son énergie vitale (sous la forme de PX).
Les secrets de création des artefacts ont été perdus depuis longtemps.
Conditions. Pour pouvoir créer un objet magique, il faut remplir certaines conditions de dons, de sorts ou autres.
Dons requis. Le créateur doit posséder un ou plusieurs dons, dont au moins un don de création d’objets, et parfois des dons de métamagie ou généraux.
Sorts requis. La création de la plupart des objets requiert un ou plusieurs sorts. Le créateur de l’objet doit préparer les sorts requis au début de chaque journée de travail (ou simplement les connaître dans le cas des ensorceleurs et des bardes). Le sort préparé est dépensé lors du travail sur l’objet (dans le cas des ensorceleurs et des bardes, un emplacement de sort du niveau correspondant à celui du sort est compté comme utilisé). Cependant, le sort n’est pas lancé mais juste consommé, et le personnage n’a pas à fournir les composantes matérielles, les focaliseurs, ou à sacrifier les PX normalement exigés lors de leur incantation normale.
Une condition de sort requis peut aussi être remplie par l’intermédiaire d’un autre lanceur de sorts, d’un pouvoir magique ou d’un objet à fin d’incantation ou à potentiel magique. Dans ce cas, chaque jour, le créateur doit utiliser son pouvoir magique ou son objet magique ou l’assistant doit préparer le sort (qui est dépensé comme décrit ci- dessus).
Autres conditions. La création d’un objet donné peut n’être possible qu’aux personnages d’une certaine race ou d’un certain alignement ou encore aux pratiquants de la magie ayant atteint un niveau de lanceur de sorts donné. Cette dernière condition est par exemple requise par les armes, armures et boucliers magiques.
Création commune. Plusieurs personnages peuvent collaborer à la fabrication d’un objet magique. Chacun d’entre eux doit remplir les conditions de dons de création d’objets. Par contre, ils n’ont à remplir les autres conditions (de dons métamagiques ou généraux, de sorts et autres) qu’à eux tous, plutôt qu’individuellement. Le temps de création n’est pas réduit. L’un d’entre eux doit être désigné comme le créateur pour déterminer le niveau de lanceur de sorts de l’objet (dans le cas d’un objet ayant un niveau variable, c’est-à-dire uniquement les baguettes, les parchemins, les potions et les huiles). Le sacrifice en PX peut être au choix effectué par le créateur seul ou réparti équitablement entre les différents intervenants.
Prix. Les coûts de base de création d’un objet magique (en PX, en or et en temps) dépendent de son prix de base. Celui-ci tient uniquement compte de la magie nécessaire, et pas des coûts complémentaires liés à un objet, à une composante matérielle coûteuse ou à un sacrifice de PX supplémentaire. Dans la plupart des cas, le prix de base d’un objet est égal à son prix de vente.
Coût de base de création. Le coût de base de création d’un objet se monte toujours à la moitié de son prix de base en po pour les matières premières, à 1/25e de son prix de base en PX pour le sacrifice en points d’expérience et à 1 jour de travail par tranche de 1 000 po du prix de base. (Le temps ne peut descendre en dessous d’une journée par objet. Exception : le temps de préparation des potions et des huiles est toujours égal à un jour, quel que soit leur prix de base.) Le personnage doit dépenser l’or et sacrifier les PX au début du processus de création de l’objet.
Coûts supplémentaires. Les coûts supplémentaires doivent être acquittés en plus des coûts de base de création. Ils peuvent être dus à un objet ou aux composantes d’un sort.
Coût d’objet. Dans la plupart des cas, le coût de l’objet à rendre magique est compris dans le coût de base des matières premières. Ce n’est cependant pas le cas quand l’objet a une valeur propre, en tant que gemme ou objet d’art par exemple, ou encore en tant qu’arme, armure ou bouclier de maître. (Les autres objets magiques n’ont pas besoin d’être de maître ou de qualité supérieure.)
Coût de composante. Si les effets d’un objet magique dupliquent exactement un sort (c’est le cas de tous les baguettes, bâtons, parchemins, potions et huiles), et que ce sort exige une composante matérielle coûteuse ou un sacrifice de PX, le créateur doit les acquitter lors de la création de l’objet. Dans le cas d’un objet à charges, les coûts sont multipliés par le nombre de charges (par exemple x1 pour un parchemin ou x50 pour une baguette). (Pour les bâtons, ce coût est divisé par le nombre de charges dépensées pour activer le sort.) Dans le cas d’un objet illimité, les coûts sont multipliés par 50 si le sort n’est utilisable qu’un certain nombre de fois par jour, ou par 100 dans les autres cas.
Ces coûts ne concernent que les sorts qui sont effectivement lancés par l’objet, ce qui n’est généralement pas le cas des sorts requis comme condition pour la création de l’objet.
Coût total de création. Le coût total de création d’un objet est simplement la somme de ses coûts de base et de ses coûts supplémentaires. La description des objets requérant des coûts supplémentaires comprend le coût total du processus de fabrication.
Prix de vente final. Le prix de vente final d’un objet est égal à son prix de base plus un éventuel coût d’objet, plus un éventuel coût de composante en po, plus 5 fois un éventuel coût de composante en PX.
Sorts de niveau 0. Dans tous les calculs sur le prix des objets magiques, le niveau d’un sort de niveau 0 est compté comme étant de 0,5.
Niveau de lanceur de sorts. Le niveau de lanceur de sorts de la plupart des objets magiques est fixé dans leur description. Mais dans le cas des baguettes, des parchemins, des potions et des huiles, le personnage peut les créer avec n’importe quel niveau de lanceur de sorts compris entre le sien propre et le niveau minimal qui lui est nécessaire pour lancer le sort en question.
Comme toutes les classes ne disposent pas des différents sorts au même niveau, le prix d’un objet de ces catégories peut varier selon leur créateur.
Dons de métamagie. Les baguettes, bâtons, parchemins, potions et huiles peuvent aussi contenir des sorts modifiés par des dons de métamagie, mais c’est alors leur niveau de sort effectif qui est pris en compte plutôt que leur niveau réel (que ce soit pour calculer le prix de l’objet ou la possibilité de le placer dans une baguette, une potion ou une huile). De plus, le niveau de lanceur de sorts de l’objet doit alors être suffisant pour lancer le sort à son nouveau niveau. Par exemple, une baguette peut contenir un sort à effet étendu (affecté par Extension d’effet), mais son niveau effectif est alors augmenté de 2.
Conditions de travail. Le créateur de l’objet a besoin de travailler dans un lieu calme, confortable et bien éclairé. Tout endroit où l’on peut préparer ses sorts permet également de fabriquer un objet magique.
On considère que le personnage travaille à la création de l’objet pendant 8 heures par jour. Il lui est impossible de gagner du temps en faisant davantage d’heures. Néanmoins, les jours de travail n’ont pas besoin d’être consécutifs et le créateur peut faire ce qu’il désire pendant les 16 autres heures de la journée. Un personnage faisant une pause dans son travail, par exemple pour partir à l’aventure, doit garder le compte des journées déjà effectuées sur cet objet.
Un personnage ne peut travailler que sur un seul objet magique dans une journée donnée. Cependant, il peut avoir plusieurs projets en cours et alterner sa progression de l’un à l’autre selon les jours.

Table : résumé des coûts de création des objets magiques
Catégorie d’objet
Don requis
Prix de base
Coût de création de base
Coût d’objet
Coût de composantes
Prix de vente
Anneau
Création d’anneaux magiques
Variable, voir la Table : estimation du prix des objets magiques
Prix de base/2 en po, Prix de base/25 en PX
Non1
Non1
Prix de base
Arme
Création d’armes et armures magiques
Selon la Table : armes
Prix de base/2 en po, Prix de base/25 en PX
Oui (arme de maître)
Non1
Prix de base + coût d’objet
Armure ou bouclier
Création d’armes et armures magiques
Selon la Table : armures et boucliers
Prix de base/2 en po, Prix de base/25 en PX
Oui (armure ou bouclier de maître)
Non1
Prix de base + coût d’objet
Baguette
Création de baguettes magiques
750 x niveau de sort x niveau de lanceur de sort
Prix de base/2 en po, Prix de base/25 en PX
Non1
Oui (50 fois)
Prix de base + coût des composantes (1 PX = 5 po)
Bâton
Création des bâtons magiques
Spécial
Prix de base/2 en po, Prix de base/25 en PX
Non1
Oui (50 ou 25 fois)
Prix de base + coût des composantes (1 PX = 5 po)
Objet merveilleux
Création d’objets merveilleux
Variable, voir la Table : estimation du prix des objets magiques
Prix de base/2 en po, Prix de base/25 en PX
Non1
Non2
Prix de base
Parchemin
Écriture de parchemins
25 x niveau de sort x niveau de lanceur de sort
Prix de base/2 en po, Prix de base/25 en PX
Non1
Oui (1 fois)
Prix de base + coût des composantes (1 PX = 5 po)
Potion ou huile
Préparation de potions
50 x niveau de sort x niveau de lanceur de sort
Prix de base/2 en po, Prix de base/25 en PX
Non1
Oui (1 fois)
Prix de base + coût des composantes (1 PX = 5 po)
Sceptre
Création de sceptres magiques
Variable, voir la Table : estimation du prix des objets magiques
Prix de base/2 en po, Prix de base/25 en PX
Non1
Non1
Prix de base
1 Aucun en règle générale, mais des exceptions peuvent exister. (Voir Coûts supplémentaires.)

Création d’anneaux magiques
Pour fabriquer un anneau magique, un personnage doit avoir accès à une source de chaleur. Il lui faut également certains matériaux, dont celui qui servira à créer l’anneau. Le coût de ces matériaux est inclus dans le coût de création.
Conditions. Le créateur d’un anneau doit posséder le don Création d’anneaux magiques. La création de chaque anneau s’accompagne de conditions supplémentaires.
Prix. Le prix de base d’un anneau magique est généralement égal à son prix de vente, qui est indiqué dans sa description. Lorsque ce n’est pas le cas, la description comprend également le détail du coût de création total.
Il n’existe pas de formule unique permettant de calculer le prix des anneaux. Référez-vous à la section Estimation du prix des objets magiques et prenez exemple sur les autres anneaux.

Création d’armes magiques
Pour pouvoir fabriquer une arme magique, un personnage a besoin d’une source de chaleur et des outils nécessaires au travail du métal, du bois ou du cuir, selon le matériau employé. Il doit également avoir accès aux divers matériaux de fabrication, dont l’arme elle-même ou les pièces qui permettront de la constituer. Le coût des matériaux secondaires est inclus dans le coût de création.
C’est au moment de la fabrication que le personnage décide si l’arme émettra de la lumière ou non. Ce choix n’affecte pas le prix ni le temps de création, mais une fois l’arme achevée, il devient irrévocable.
La création d’armes doubles magiques est considérée comme une création de deux armes magiques distinctes pour ce qui est du coût (en po et en PX), du temps passé et des propriétés de l’arme.
Conditions. Le créateur d’une arme doit posséder le don Création d’armes et armures magiques. De plus, le personnage doit avoir un niveau de lanceur de sorts au moins égal à 3 fois le bonus d’altération de l’arme (le bonus virtuel d’une propriété spéciale n’est pas pris en compte pour ce calcul). Chaque propriété spéciale impose d’autres conditions qui s’ajoutent aux précédentes.
Prix. Le prix de base d’une arme magique dépend de son bonus d’altération et de ses propriétés spéciales. Le prix de vente final est égal au prix de base plus le prix de l’arme de maître.
Coût d’objet. On ne peut rendre magique qu’une arme de maître, et son prix vient s’ajouter au coût de création.

Création d’armures et de boucliers magiques
Pour pouvoir fabriquer une armure ou un bouclier magique, un personnage a besoin d’une source de chaleur et des outils nécessaires au travail du métal, du bois ou du cuir, selon le matériau employé. Il doit également avoir accès aux divers matériaux de fabrication, dont l’armure ou le bouclier lui-même ou les pièces qui permettront de le constituer. Le coût des matériaux secondaires est inclus dans le coût de création.
Conditions. Le créateur d’une armure ou d’un bouclier doit posséder le don Création d’armes et armures magiques. De plus, le personnage doit avoir un niveau de lanceur de sorts au moins égal à 3 fois le bonus d’altération de l’armure ou du bouclier (le bonus virtuel d’une propriété spéciale n’est pas pris en compte pour ce calcul). Chaque propriété spéciale impose d’autres conditions qui s’ajoutent aux précédentes.
Prix. Le prix de base d’une armure ou d’un bouclier magique dépend de son bonus d’altération et de ses propriétés spéciales. Le prix de vente final est égal au prix de base plus le prix de l’armure ou du bouclier de maître.
Coût d’objet. On ne peut rendre magique qu’une armure ou un bouclier de maître, et son prix vient s’ajouter au coût de création.

Création de baguettes magiques
Le personnage a besoin de quelques matériaux, dont celui dans lequel la baguette sera taillée. Le coût de ces matériaux est inclus dans le coût de création. Une baguette nouvellement créée renferme toujours le maximum de charges (50).
Conditions. Le créateur d’une baguette doit posséder le don Création de baguettes magiques et son niveau de lanceur de sorts doit être au moins égal à celui qu’il souhaite donner à la baguette. Le sort que va contenir la baguette est évidemment requis.
Prix. Les tables suivantes indiquent le prix de base et le coût de base de création d’une baguette préparée au niveau de lanceur de sorts minimal.
De façon générale, le prix de base d’une baguette est égal au niveau de sort x le niveau de lanceur de sorts x 750 po.
Coût de composante. Le créateur d’une baguette doit fournir assez de composantes matérielles et sacrifier assez de PX pour lancer 50 fois le sort que l’objet va contenir.

Prix de base des baguettes
Niveau du sort
Dru, Mag, Prê
Ens
Bard
Pal, Rôd
0
375 po
375 po
375 po
1
750 po
750 po
1 500 po
1 500 po
2
4 500 po
6 000 po
6 000 po
6 000 po
3
11 250 po
13 500 po
15 750 po
11 250 po
4
21 000 po
24 000 po
30 000 po
21 000 po

Coût de base de création des baguettes
Niveau du sort
Dru, Mag, Prê
Ens
Bard
Pal, Rôd
0
187 po, 5 pa
187 po, 5 pa
187 po, 5 pa
 
+15 PX
+15 PX
+15 PX
 
1
375 po
375 po
750 po
750 po
 
+30 PX
+30 PX
+60 PX
+60 PX
2
2 250 po
3 000 po
3 000 po
3 000 po
 
+180 PX
+240 PX
+240 PX
+240 PX
3
5 625 po
6 750 po
7 875 po
5 625 po
 
+450 PX
+540 PX
+630 PX
+450 PX
4
10 500 po
12 000 po
15 000 po
10 500 po
 
+840PX
+960 PX
+1 200 PX
+840 PX

Création de bâtons magiques
Le personnage a besoin de divers matériaux, dont celui (ou ceux) qui lui permettront de fabriquer le bâton proprement dit. Le coût de ces matériaux est inclus dans le coût de création. Un bâton nouvellement créé renferme toujours le maximum de charges (50).
Le niveau de lanceur de sorts de toutes les fonctions d’un bâton doit être identique, et il ne doit pas être inférieur à 8 même si tous les sorts qu’il contient sont de bas niveau.
Conditions. Le créateur d’un bâton doit posséder le don Création de bâtons magiques. Les sorts que le bâton va contenir sont évidemment requis. La création de certains bâtons s’accompagne de conditions supplémentaires.
Prix. Le prix de base d’un bâton magique est généralement égal à son prix de vente, qui est indiqué dans sa description. Lorsque ce n’est pas le cas, la description comprend également le détail du coût de création total.
De façon générale, le prix de base d’un bâton magique est égal à la formule suivante : (375 po x niveau du plus puissant sort x niveau de lanceur de sorts) + 75% de la valeur de la propriété suivante en termes de puissance (282,5 po x niveau de sort x niveau de lanceur de sorts) + 50% de la valeur de toutes les propriétés restantes (soit, pour chacune, 187,5 po x niveau de sort x niveau de lanceur de sorts). Il est possible de placer un sort dans le bâton à la moitié du coût normal mais, dans ce cas, chaque activation du sort coûte 2 charges au lieu d’une.
Coût de composante. Le créateur d’un bâton doit fournir assez de composantes matérielles et sacrifier assez de PX pour lancer 50 fois (pour un sort coûtant une charge) ou 25 fois (pour un sort coûtant deux charges) chaque sort que l’objet va contenir.

Création d’objets merveilleux
Pour créer un objet merveilleux, un personnage a souvent besoin d’outils permettant de travailler les matériaux entrant dans la composition de l’objet. Il doit également avoir accès à ces matériaux, lesquels sont inclus dans le coût de fabrication.
Conditions. Le créateur d’un objet merveilleux doit posséder le don Création d’objets merveilleux. La création de chaque objet merveilleux s’accompagne de conditions supplémentaires.
Prix. Le prix de base d’un objet merveilleux est généralement égal à son prix de vente, qui est indiqué dans sa description. Lorsque ce n’est pas le cas, la description comprend également le détail du coût de création total.
Il n’existe pas de formule unique permettant de calculer le prix des objets merveilleux. Référez-vous à la section Estimation du prix des objets magiques et prenez exemple sur les autres objets.

Création de parchemins magiques
Le personnage a besoin de tout un matériel d’écriture, dont le prix est inclus dans le coût de création du parchemin. Tous les ustensiles et ingrédients doivent être neufs et ne jamais avoir servi. Le personnage doit acquitter le coût total à chaque fois qu’il écrit un parchemin, même s’il a déjà créé le même parchemin à de nombreuses reprises.
Conditions. Le créateur d’un parchemin doit posséder le don Écriture de parchemins et son niveau de lanceur de sorts doit être au moins égal à celui qu’il souhaite donner au parchemin. Le sort à écrire sur le parchemin est évidemment requis.
Prix. Les tables suivantes indiquent le prix de base et le coût de base d’écriture d’un parchemin écrit au niveau de lanceur de sorts minimal.
De façon générale, le prix de base d’un parchemin est égal au niveau de sort x le niveau de lanceur de sorts x 25 po.
Coût de composante. Le créateur d’un parchemin doit fournir assez de composantes matérielles et sacrifier assez de PX pour lancer le sort qui y sera écrit.

Prix de base des parchemins
Niveau du sort
Dru, Mag, Prê
Ens
Bard
Pal, Rôd
0
12 po, 5 pa
12 po, 5 pa
12 po, 5 pa
1
25 po
25 po
50 po
50 po
2
150 po
200 po
200 po
200 po
3
375 po
450 po
525 po
375 po
4
700 po
800 po
1 000 po
700 po
5
1 125 po
1 250 po
1 625 po
6
1 650 po
1 800 po
2 400 po
7
2 275 po
2 450 po
8
3 000 po
3 200 po
9
3 825 po
4 050 po

Coût de base de création des parchemins
Niveau du sort
Dru, Mag, Prê
Ens
Bard
Pal, Rôd
0
6 po, 2 pa, 5 pc
6 po, 2 pa, 5 pc
6 po, 2 pa, 5 pc
 
+1 PX
+1 PX
+1 PX
 
1
12 po, 5 pa
12 po, 5 pa
25 po
25 po
 
+1 PX
+1 PX
+2 PX
+2 PX
2
75 po
100 po
100 po
100 po
 
+6 PX
+8 PX
+8 PX
+8 PX
3
187 po, 5 pa
225 po
262 po, 5 pa
187 po, 5 pa
 
+15 PX
+18 PX
+21 PX
+15 PX
4
350 po
400 po
500 po
350 po
 
+28 PX
+32 PX
+40 PX
+28 PX
5
562 po, 5 pa
625 po
812 po, 5 pa
 
+45 PX
+50 PX
+65 PX
 
6
825 po
900 po
1 200 po
 
+66 PX
+72 PX
+96 PX
 
7
1 137 po, 5 pa
1 225 po
 
+91 PX
+98 PX
 
 
8
1 500 po
1 600 po
 
+120 PX
+128 PX
 
 
9
1 912 po, 5 pa
2 025 po
 
+153 PX
+162 PX
 
 

Création de potions ou d’huiles magiques
Le personnage a besoin d’une surface plane sur laquelle travailler, de plusieurs récipients dans lesquels mélanger divers liquides, et d’une source de chaleur pour chauffer ses mixtures. Il lui faut également de nombreux ingrédients, dont le coût est inclus dans celui qui est indiqué pour la préparation de chaque potion ou huile. Tous les ingrédients utilisés pour concocter une potion doivent être neufs et ne jamais avoir servi. Le coût de chaque potion reste le même quelle que soit la quantité préparée.
La personne buvant une potion est considérée à la fois comme le lanceur et la cible de l’effet du sort. Les sorts dont la portée est personnelle ne peuvent pas non plus être utilisés par l’intermédiaire d’une potion. Seuls les sorts dont la cible est un objet peuvent être placés dans des huiles.
Conditions. Le créateur d’une potion ou d’une huile doit posséder le don Préparation de potions et son niveau de lanceur de sorts doit être au moins égal à celui qu’il souhaite donner à la potion ou à l’huile. Le sort à préparer dans la potion ou l’huile est évidemment requis.
Prix. Les tables suivantes indiquent le prix de base et le coût de base de préparation d’une potion ou d’une huile préparée au niveau de lanceur de sorts minimal.
De façon générale, le prix de base d’une potion ou d’une huile est égal au niveau de sort x le niveau de lanceur de sorts x 50 po.
Coût de composante. Le préparateur d’une potion ou d’une huile doit fournir assez de composantes matérielles et sacrifier assez de PX pour lancer le sort qui y sera écrit.
Temps de création. La préparation d’une potion ou d’une huile prend toujours une journée, quel que soit son prix de base.

Prix de base des potions et des huiles
Niveau du sort
Dru, Mag, Prê
Ens
Bard
Pal, Rôd
0
25 po
25 po
25 po
1
50 po
50 po
100 po
100 po
2
300 po
400 po
400 po
400 po
3
750 po
900 po
1 050 po
750 po

Coût de base de création des potions et des huiles
Niveau du sort
Dru, Mag, Prê
Ens
Bard
Pal, Rôd
0
12 po, 5 pa
12 po, 5 pa
12 po, 5 pa
 
+1 PX
+1 PX
+1 PX
 
1
25 po
25 po
50 po
50 po
 
+2 PX
+2 PX
+4 PX
+4 PX
2
150 po
200 po
200 po
200 po
 
+12 PX
+16 PX
+16 PX
+16 PX
3
375 po
450 po
525 po
375 po
 
+30 PX
+36 PX
+42 PX
+30 PX

Création de sceptres magiques
Le personnage a besoin de divers matériaux, dont celui (ou ceux) qui lui permettront de fabriquer le sceptre proprement dit. Le coût de ces matériaux est inclus dans le coût de création.
Conditions. Le créateur d’un sceptre doit posséder le don Création de sceptres magiques. La création de chaque sceptre s’accompagne de conditions supplémentaires.
Prix. Le prix de base d’un sceptre magique est généralement égal à son prix de vente, qui est indiqué dans sa description. Lorsque ce n’est pas le cas, la description comprend également le détail du coût de création total.
Il n’existe pas de formule unique permettant de calculer le prix des sceptres. Référez-vous à la section Estimation du prix des objets magiques et prenez exemple sur les autres sceptres.

Création d’objets intelligents
La fabrication d’un objet intelligent nécessite un niveau de lancer de sorts au moins égal à 15. Le temps et le coût de création correspondent à celui du type d’objet choisi, en prenant en compte les modificateurs au prix de base indiqués sur la Table : Intelligence, Sagesse, Charisme et propriétés des objets intelligents et sur les tables de pouvoirs mineurs, majeurs et dédiés. L’alignement de l’objet est le même que celui du personnage.

Ajout de nouvelles propriétés
On peut ajouter autant de propriétés qu’on le souhaite à un objet magique, sans aucune limite. Dans ce cas, le coût de création est calculé en faisant la différence entre les pouvoirs que l’on souhaite obtenir et ceux que l’objet possède déjà. Ainsi, une épée longue +1 peut être transformée en épée longue +2 vorpale. Le personnage désirant le faire devra débourser le coût de création normal d’une épée longue +2 vorpale moins le coût de fabrication d’une épée longue +1.
Si l’on souhaite ajouter une fonction à un l’objet occupant un emplacement sur le corps de son porteur (voir Emplacements des objets magiques sur le corps), son prix de base est doublé. Par exemple, si un aventurier désire ajouter le pouvoir d’invisibilité à son anneau de protection +2, il lui en coûtera autant que s’il voulait créer deux anneaux d’invisibilité.

Estimation du prix des objets magiques
De nombreux facteurs doivent être pris en compte pour calculer le prix des objets magiques de votre invention. Le moyen le plus simple consiste à trouver un objet similaire et à vous baser sur son prix, mais ce n’est pas toujours simple ou possible.
Prix de chaque effet. Les objets magiques peuvent avoir deux types d’effets : soit conférer un bonus au porteur, soit reproduire les effets d’un sort. Le prix de base d’un effet du premier type dépend de la nature du bonus (altération, chance, etc.) et de sa destination (jets d’attaque, CA, etc.). Le prix de base d’un effet similaire à un sort dépend du niveau du sort, du niveau de lanceur de sorts de l’objet, mais aussi de la méthode d’activation (fin d’incantation, usage, etc.). (Attention, dans le cas où l’effet d’un sort est d’attribuer un bonus, comme force de taureau, le coût de l’effet doit être calculé selon la première méthode, et pas la seconde.) Effectuez votre calcul en vous référant à la Table : estimation du prix des objets magiques.
Objets à effets multiples. Pour calculer le prix de base total d’un objet ayant plusieurs effets, il faut d’abord calculer le prix de base individuel de chaque effet. La formule dépend ensuite de la nature de l’objet et de l’homogénéité des pouvoirs.
Objets occupant un emplacement sur le corps de leur porteur. Le prix de base total est égal au prix de l’effet le plus élevé, plus deux fois le prix des autres effets.
Objets n’occupant pas d’emplacement sur le corps de leur utilisateur. Si les effets ne sont pas similaires, le prix de base total est simplement la somme du prix des différents effets. Si les effets sont homogènes, le prix de base total est égal au prix de l’effet le plus coûteux, plus 75% du prix de deuxième effet en terme de coût, plus 50% du prix des autres pouvoirs. (Cela correspond au mode de calcul des bâtons.)
Spécial. Plusieurs critères peuvent modifier le prix de base de l’effet, dans un sens ou dans l’autre. Par exemple, si l’objet ne peut être utilisé qu’une fois par jour, son prix est divisé par 5, mais, s’il n’occupe pas d’emplacement sur le corps de son utilisateur, son prix est doublé. Là encore, suivez les indications de la Table : estimation du prix des objets magiques.
Coûts supplémentaires. La création de l’objet magique peut exiger des coûts supplémentaires.
Coût de création. Le coût de création d’un objet est de la moitié de son prix de base en po (plus éventuellement le coût d’objet ou le coût de composante en po), plus 1/25e de son prix de base en PX (plus éventuellement le coût des composantes de PX) et à 1 jour de travail par tranche de 1 000 po du prix de base.
Prix de vente final. Le prix de vente final d’un objet est égal à son prix de base plus un éventuel coût d’objet, plus un éventuel coût de composante en po, plus 5 fois un éventuel coût de composante en PX.
Ajustement finaux. Vous remarquerez sans doute que tous les objets n’obéissent pas parfaitement à ces règles. En effet, les formules énoncées plus haut ne suffisent pas pour évaluer les mérites respectifs de deux objets très différents. Tous les objets magiques ont été estimés en fonction de leur valeur réelle en jeu.
Les formules ne constituent qu’un point de départ, un guide plus qu’une règle. Baguettes, parchemins, potions et huiles suivent exactement les règles indiquées. Les bâtons les suivent presque systématiquement. Mais pour les autres types d’objets, il est préférable de procéder au cas par cas. Sachez faire preuve de bon sens, en vous appuyant sur les nombreux exemples d’objets.
En aucun cas vous ne devez accepter tel quel un objet magique proposé par un joueur sans l’examiner attentivement, et cela même s’il a utilisé les formules précédentes. Une épée bénéficiant d’un effet continu de coup au but, une cape conférant des effets permanents d’invisibilité suprême, ou une ceinture pouvant lancer guérison suprême sur commande restent inacceptables, même si on peut calculer leur coût théorique à l’aide de ces règles.

Affinités des emplacements sur le corps
Chaque emplacement sur le corps a une affinité pour certains types de magie, non pas une école, mais une description très générale de la nature ou de la fonction des effets qu’on peut y placer. Ces affinités sont sciemment larges et abstraites, car aucune règle stricte ne pourrait s’appliquer à la grande variété des objets merveilleux.
Vous pouvez utiliser la liste suivante d’affinités pour décider si vous refusez ou acceptez de déplacer les effets d’un objet sur un autre emplacement. De même, lorsque vous concevez vos propres objets magiques, ces affinités vous guident sur la forme à leur donner.
Certains objets occupant le même emplacement ont des affinités différentes. Ainsi les gantelets expriment la destruction, tandis que les gants inspirent plutôt la précision.

Emplacement sur le corps
Affinité
Bandeau, casque
Amélioration de l’esprit, attaques à distance
Couvre-chef
Interaction sociale
Phylactère
Moral, alignement
Lentilles, lunettes
Vue
Cape, manteau, écharpe
Transformation, protection
Amulette, broche, médaillon, collier, charme, scarabée
Protection, discernement
Robe
Effets multiples
Chemise
Amélioration du corps
Gilet, chasuble
Amélioration des aptitudes de classe
Bracelets
Combat, alliés
Gants
Précision
Gantelets
Puissance destructive
Ceinture
Amélioration du corps
Bottes
Déplacement

Les objets merveilleux qui ne respectent pas l’affinité de leur emplacement sur le corps du porteur voient leur prix de base augmenter de 50%.

Table : estimation du prix des objets magiques
Effet
Prix de base
Bonus à l’armure naturelle (altération)
Bonus au carré x 2 000 po
Bonus à la CA (parade)
Bonus au carré x 2 000 po
Bonus à la CA (autre1)
Bonus au carré x 2 500 po
Bonus à un armure (altération)
Bonus au carré x 1 000 po
Bonus à une arme (altération)
Bonus au carré x 2 000 po
Bonus à une caractéristique (altération)
Bonus au carré x 1 000 po
Bonus à une compétence (aptitude)
Bonus au carré x 100 po
Bonus aux sauvegardes (résistance)
Bonus au carré x 1 000 po
Bonus aux sauvegardes (autre1)
Bonus au carré x 2 000 po
Résistance à la magie
10 000 po par point au-dessus de MR 12 (MR 13 minimum)
Sort en bonus
Niveau de sort au carré x 1 000 po
Effet de type sort
Prix de base
Usage unique, fin d’incantation
Niveau du sort x niveau du lanceur de sorts x 25 po
Usage unique, usage
Niveau du sort x niveau du lanceur de sorts x 50 po
50 charges, potentiel magique
Niveau du sort x niveau du lanceur de sorts x 750 po
Illimité, mot de commande
Niveau du sort x niveau du lanceur de sorts x 1 800 po
Illimité, usage ou continu
Niveau du sort x niveau du lanceur de sorts x 2 000 po2
Spécial
Ajustement au prix de base
Changer illimité en 1 à 4 charges par jour
Multiplier par 0,2 (1 charge), 0,4 (2), 0,6 (3) ou 0,8 (4)
Changer illimité en 50 charges
Multiplier par 0,5
Emplacement inhabituel3
Multiplier par 1,5
N’occupe pas d’emplacement4
Multiplier par 2
Requiert une compétence
Multiplier par 0,9
Requiert une race ou une classe
Multiplier par 0,7
Objet ou composante
Coût supplémentaire
Arme, armure ou bouclier
Ajouter le coût d’un objet de maître
Sort à composantes coûteuses
Ajouter le prix des composantes pour chaque charge5
Sort exigeant des PX
Ajouter 5 po par PX et par charge5
Niveau du sort : un sort du niveau 0 vaut deux fois moins qu’un sort du 1er niveau pour ce qui est de déterminer le prix de l’objet.
1 Comme un bonus de chance, d’intuition, sacré ou de malfaisance.
2 Le prix d’un effet continu dépend de la durée du sort. Si elle est exprimée en rounds, le prix est multiplié par 4. Si elle est de 1 minute/niveau, il est multiplié par 2. Si elle est de 10 minutes/niveau, il est multiplié par 1,5. Si elle est de 24 heures ou plus, il est divisé par deux.
3 Voir Affinités des emplacements sur le corps.
4 Voir Emplacements des objets magiques sur le corps.
5 Si l’objet est à usage continu ou illimité, déterminez son prix comme s’il avait 100 charges. Si son utilisation obéit à une limite quotidienne, considérez qu’il a 50 charges.